Comment devenir leader du secteur ?

Il y a quelques semaines, DataCore a été nommé « Industry Leader » dans le rapport SDS/HCI Landscape de WhatMatrix. Que signifie ce titre et pourquoi nous est-il attribué ?

Commençons par replacer les choses dans leur contexte. Quelques définitions, tout d’abord : SDS est l’acronyme de software-defined storage (stockage défini par logiciel) et HCI celui d’infrastructure hyperconvergée. Les offres SDS sont exclusivement logicielles, tandis que la HCI comprend aussi du matériel. Cette catégorie combinée est l’une des douze catégories évaluées par la communauté WhatMatrix. Les autres catégories sont la virtualisation (des serveurs), la virtualisation des applications, les offres de cloud VMware, la protection des données, les plateformes de cloud public, la blockchain pour les entreprises, la DRaaS et quatre autres. Chacune présente une comparaison gratuite de plateformes selon des critères pertinents pour les utilisateurs. Elles sont disponibles en ligne et fréquemment mises à jour. Toutes visent à informer les utilisateurs finaux des meilleures offres pour leur activité. Pour les offres répertoriées, WhatMatrix explique pourquoi chaque critère est satisfait en totalité, en partie ou pas du tout, et donne des détails techniques sur la façon dont chacune de ces offres résout les problèmes sous-jacents des utilisateurs.

La catégorie SDS/HCI est l’une de celles qui donnent lieu à un rapport Landscape dédié. Le tout dernier rapport s’appuie sur l’évaluation de 12 produits proposés par 10 fournisseurs de premier plan et utilise 111 points de vérification notés. Les entreprises évaluées sont, dans l’ordre alphabétique : Cisco, DataCore, Datrium, Dell/EMC, HPE, Microsoft, NetApp, Nutanix, Pivot3 et VMware. HPE et Dell/EMC possèdent toutes deux une offre SDS et HCI. Après une rapide explication de la méthode de notation, le rapport analyse de façon exhaustive l’évolution générale et les exigences en matière de SDS et de HCI, tandis qu’une comparaison en ligne fournit des informations détaillées sur les notes attribuées. Nous conseillons la lecture de ces deux ressources à tous ceux qui s’intéressent à ces technologies.

Contrairement aux rapports des grands cabinets d’analyse, WhatMatrix évalue des capacités très spécifiques et offre davantage de détails (ce qui, à notre avis sera plus utile pour les clients cherchant à évaluer . Lorsque j’ai interrogé le principal consultant de cette catégorie, Herman Rutten, sur la façon dont le rapport avait été élaboré, voici ce qu’il m’a répondu : « Nos rapports Landscape sont fondamentalement différents de ceux d’autres analystes du marché dans la mesure où il n’y a pas de critère d’entrée de type « droit de péage » ou « plafond de chiffre d’affaires ». Cela élargit donc la participation à tous les fournisseurs capables, quelle que soit leur taille, qu’ils soient déjà implantés ou qu’il s’agisse de nouveaux arrivants. Une autre différence essentielle est que ces rapports s’attachent essentiellement aux aspects technologiques et que chacune des capacités en jeu est évaluée par un groupe d’experts indépendants. Avant publication, nous convions instamment les fournisseurs à donner leur avis sur le contenu dans la comparaison en ligne. Nous sommes ainsi sûrs que nos rapports sont à la fois exacts et à jour ».

 

WhatMatrix SDS HCI Chart

Ce sont des informations intéressantes qui montrent comment ce rapport détaillé est établi. Cela étant, un rapport est comme une photo : c’est un instantané pris à un moment donné, mais le sujet traité continue d’évoluer. Pour rappeler comment les choses se passent, la liste de comparaison des produits SDS/HCI par WhatMatrix ne comprenait au départ que les fonctionnalités existantes alors. Les fonctionnalités apparues dans de nouvelles versions deux semaines après la « clôture » du rapport WhatMatrix se sont traduites par une amélioration de près de 2 % dans l’évaluation en ligne par rapport aux données utilisées pour compiler le rapport. Cela peut sembler négligeable, mais c’est comparativement important puisque cela signifie qu’il ne manque qu’environ 15 % pour parvenir à l’offre parfaite (c’est-à-dire satisfaisant parfaitement aux 111 fonctionnalités évaluées).

Pour revenir au titre de l’article, la réponse à la question « Comment devenir un leader » dans le rapport WhatMatrix Landscape est simple : il faut proposer une offre d’excellence qui répond aux besoins des utilisateurs et les aide à atteindre leurs objectifs. Par exemple, dans les sept groupes de critères évalués (conception et déploiement, aide aux charges de travail, aide aux serveurs, aide au stockage, disponibilité des données, services de données et gestion), DataCore s’est vu attribuer une excellente note, avec un bon indice global de satisfaction pour tous. Nos points forts évidents sont une compatibilité et une haute disponibilité inégalées. En outre, les avantages qu’offrent l’indépendance vis-à-vis du matériel et la possibilité d’utiliser les ressources existantes, de faire évoluer les infrastructures ou de bénéficier de capacités de migration imbattables prendront encore plus d’importance à mesure que les technologies SDS/HCI continueront d’évoluer et, en particulier, que les utilisateurs comprendront que les déploiements de HCI ne doivent pas se faire dans des silos.

Les domaines dans lesquels notre offre laisse apparaître des marges de progression sont pour notre équipe autant de motivations supplémentaires pour combler les vides et répondre à tous les besoins des clients. Nous continuerons à améliorer nos produits pour continuer à mériter, chaque fois plus, notre place de leader dans les prochains rapports.

Si vous souhaitez en savoir davantage, consultez l’évaluation complète par WhatMatrix du marché des solutions SDS et HCI et lisez le rapport WhatMatrix SDS & HCI Landscape Report.